partager sur facebook

France 5, Le Monde & Le Figaro parlent des médecins d’ICAN

 

Plusieurs organes de presse grand public ont récemment évoqué les actions et succès des médecins d’ICAN ou ont fait appel à leur expertise pour apporter une perspective médicale à leur reportage.

Dr. Rosenbaum dans Le Figaro

Le 27 mars, Le Figaro consacrait, dans son cahier “Étudiant”, un article à une initiative originale menée par le Dr. David Rosenbaum, en collaboration avec le musée du Louvre : donner à des étudiants en médecine l’opportunité d’expliquer au grand public – en apportant un regard médical – des œuvres d’art abordant une pathologie ou une problématique de soin, telles que l’alcoolisme, l’obésité ou encore la proximité avec le soignant.

Pour le Dr. Rosenbaum, cette action est en préambule à un nouvel enseignement mêlant art et médecine dispensé au sein de l’UPMC. Il sera destiné aux étudiants en médecine de quatrième année, et leur permettra de travailler leurs compétences pédagogiques pour “traduire leur pensée médicale en langage grand public”, ainsi que leur capacité d’observation, qui “les aidera à être plus attentifs face à leurs patients”.

Pr. Oppert dans Le Monde

Le 20 avril, Pascale Santi et Sandrine Cabut publiaient dans Le Monde un article particulièrement approfondi sur le sport, vu sous l’angle médical de ses bénéfices thérapeutiques. Elles ont cité notamment le Pr. Jean-Michel Oppert, en tant qu’expert sur le rôle du sport dans la perte de poids et la prévention du diabète de type 2.

Pr. Leprince sur France 5

Le 23 avril, “Pourquoi Docteurs”, l’émission de Michel Cymes et Marina Carrère d’Encausse sur France 5 à 14h30, s’intéressait aux greffes du coeur et aux nouveaux moyens mis en œuvre pour éviter le rejet. Plusieurs minutes ont été consacrées à un reportage dans le service du Pr. Pascal Leprince, qui explique lui-même en détail les enjeux et les succès de la plasmaphérèse, technique de filtration du sang pour en éliminer les anticorps qui pourraient provoquer un rejet du cœur greffé.

ICAN : éducation, recherche translationnelle et soins

Ces articles illustrent parfaitement les missions d’ICAN : former la prochaine génération de médecins dans le domaine des maladies cardiovasculaires et métaboliques, et traduire véritablement les avancées de la recherche biomédicale en de nouvelles solutions thérapeutiques pour les patients et de nouvelles pratiques de soin.

Pour aller plus loin