partager sur facebook

Ican Care

 

ICAN Care: optimisation de la gestion des patients

Le programme de prise en charge d’ICAN est conçu pour gérer les maladies tout au long de la vie, de l’identification de la susceptibilité de l’individu, à la prévention, au diagnostic précoce, à la préemption des complications aiguës et chroniques et   au traitement plus intelligent et plus personnalisé.

Des progrès dans la prise en charge médicale des événements aigus, comme une crise cardiaque, ont permis une réduction drastique de la mortalité prématurée, une augmentation de l’espérance de vie mais laissent le patient avec des maladies chroniques à long terme (par exemple une insuffisance cardiaque) et des traitements coûteux.

De toute évidence, les interventions médicales devraient intervenir plus tôt dans le cycle naturel des maladies, avant que des dommages irréversibles ne se développent. Le passage d’un paradigme curatif tardif à une préemption précoce est un objectif clé de l’Institut ICAN.

 

La vision de l’Institut ICAN est de fournir un nouveau modèle de prise en charge capable de :

  • Identifier de nouveaux phénotypes et de nouveaux biomarqueurs pour prévenir les événements cliniques aigus et les dommages irréversibles
  • Élaborer un nouveau modèle de parcours du patient diminuant les hospitalisations et les séjours à l’hôpital, deux principales sources de dépenses de santé
  • Réduire la contribution des médicaments à la prévention cardiovasculaire en renforçant le rôle des changements du mode de vie.

Le projet de prise en charge inclut initialement l’insuffisance cardiaque, l’hypercholestérolémie familiale et la chirurgie bariatrique.

L’intégration de la prise en charge métabolique et cardiovasculaire dans une approche unique centrée sur le patient est essentielle pour éviter les retards de soins, les hospitalisations excessives et les disparités dans les soins de santé, permettant une augmentation de la qualité des soins et une diminution des dépenses médicales.Ican Care

La méthodologie d’ICAN intègre d’abord une évaluation complète des besoins, puis une planification des soins et une mise en œuvre par un processus itératif du plan de soins en harmonisant les procédures entre tous les services de soins : en utilisant une gestion de «séjour unique», les médecins et les ambulanciers se déplacent vers le patient au lieu que le patient soit transféré entre les différents services.

Pour les patients ayant des comorbidités multiples, cela améliorera le parcours du patient.

Cette approche centrée sur le patient nécessite l’implication des personnels paramédicaux correctement informés, impliqués et formés.

Le suivi des patients et la sensibilisation doivent également être améliorés grâce à une utilisation plus large de la télésurveillance. Ces systèmes peuvent enregistrer des paramètres vitaux simples (fréquence cardiaque, pression sanguine, poids, glycémie), mais aussi des paramètres plus subtils (pressions intra-cardiaques, caractéristiques des stimulateurs cardiaques…).

L’identification des indicateurs de qualité pour l’amélioration de la surveillance dans le parcours du patient fait l’objet d’un examen, ainsi que d’une analyse comparative avec d’autres systèmes de soins comme le Québec et Barcelone.