partager sur facebook

[Actualité] L’IHU-ICAN fait la une du Quotidien du Médecin

 

Nos thèmes du cardiométabolisme et de la nutrition revêtent une importance primordiale pour la santé

 

Le 24 janvier dernier un bel article de 3 pages était publié dans le Quotidien du Médecin afin d’évoquer les nouveaux défis du cardiométabolisme et le rôle de l’IHU-ICAN dans l’émergence des connaissances dans cette discipline.

 

Entretien avec le directeur général de l’IHU-ICAN

Effectivement la spécificité l’IHU-ICAN est d’aborder les maladies cardiométaboliques et de la nutrition de manière translationnelle, en rassemblant chercheurs, cliniciens et médecins afin de créer un parcours patient adapté et de plus en plus personnalisé.

Cette approche inédite et globale pousse à une approche innovante et décloisonne les approches centrées sur un organe unique. La médecine translationnelle permet de faire émerger de nouvelles relations de causalité entre les différents organes impliqués dans les maladies cardiométaboliques, comme par exemple la NASH (Stéatose hépatique non alcoolique), qui impact directement sur les vaisseaux, le microbiote ainsi que sur le tissus gras, ou encore le rôle du tissus gras épicardique autour des oreillettes dans le développement de la fibrillation auriculaire (FA), qui est le trouble cardiaque le plus fréquent.

 

Cardiométabolisme, de nouveaux biomarqueurs et des algorithmes en incubation pour personnaliser la prévention au plus près

Pour comprendre l’ampleur de ces nouveaux enjeux ainsi que les futurs défis de l’IHU ICAN vous pouvez lire l’ensemble de les articles du Quotidien du Médecin par les docteurs Laetitia Fartoux, Irène Drogou, et Charlène Catalifaud.

 

L’imagerie, un biomarqueur très performant du cardiométabolisme