partager sur facebook

De nouveaux dispositifs mécaniques pour l’insuffisance cardiaque

 
Show more videos»

 

Suite à leur vaste bilan dans la transplantation cardiaque et les dispositifs d’assistance ventriculaire gauche, les partenaires ICAN ont commencé à développer des capteurs de pression implantable qui serviront de dispositifs de surveillance pour évaluer la pression intra-ventriculaire. Ce système sans fil sera utilisé pour surveiller la pression intra-anévrysmale après une intervention non chirurgicale. Ce biosystème breveté est développé au sein d’un consortium industriel impliquant différentes équipes de recherche et France Télécom en tant que partenaire industriel. Un jeune démarrage appelé Bionicom a été récemment créé.

Un autre moyen de substituer le myocarde à l’échec est l’utilisation de dispositifs d’assistance ventriculaire gauche (LVAD). Des progrès récents dans cette technologie permettent d’utiliser ces dispositifs non seulement comme transplantation de pont à cœur, mais aussi comme thérapie finale, c’est-à-dire une implantation chronique. L’un des programmes novateurs de bioingénierie sera de développer des dispositifs miniaturisés et des pompes cardiaques afin de faciliter leur implantation.

La pompe à débit continu est de nos jours le standard de référence pour VAD. Cependant, les résultats à long terme des patients implantés avec ces pompes restent incertains et le manque de pulsatilité peut demeurer un problème pour les patients souffrant d’une insuffisance cardiaque sévère. Les partenaires d’ICAN développent un nouveau dispositif d’assistance ventriculaire axiale pulsatile “Pulsecmo”, utilisant un polymère magnéto-actif au lieu de ferro-fluide et également un actionneur magnéto-actif dans lequel une soupape prothétique mécanique est incorporée. Les partenaires d’ICAN poursuivront leur collaboration active avec le laboratoire d’électrodynamisme de l’Institut National Polytechnique de Toulouse, France, afin de promouvoir le développement de dispositifs d’assistance innovants.