partager sur facebook

Clinique NASH, un parcours de soin innovant unique en France

 

 

La clinique NASH a été mise en place en 2019 par une équipe pluridisciplinaire de l’AP-HP avec le soutien de l’IHU-ICAN afin d’optimiser le diagnostic et la prise en charge des personnes atteintes de stéatose hépatique ; mieux contrôler leur maladie et ralentir voire freiner son évolution vers des formes graves (cirrhose, cancer du foie) nécessitant des interventions lourdes comme la greffe du foie.

La NASH (Stéatose Hépatique Non-Alcoolique) est une maladie du foie due à une accumulation de graisse d’origine métabolique indépendante de la consommation d’alcool ou des hépatites virales. Elle est très souvent la conséquence d’un mode de vie trop sédentaire associé à un régime alimentaire trop riche en graisses et en sucres.

 

Elle concerne entre 400 000 et 500 000 personnes en France par an, soit 25% de la population générale adulte. Les personnes atteintes de la NASH sont souvent asymptomatiques et présentent un risque plus important de développer des maladies cardiovasculaires, de l’hypertension artérielle, ou du diabète. Inversement, ces comorbidités, particulièrement l’obésité et le diabète, sont de facteurs de risque de progression de l’atteinte hépatique vers les formes les plus sévères (cirrhose et cancer du foie).

La multiplicité des pathologies associées à la NASH entraine trop souvent une fragmentation de la prise en charge médicale, sans coordination entre les multiples intervenants.

Améliorer le diagnostic parmi les nombreux sujets à risque pour une prise en charge plus précoce afin d’éviter la progression de la maladie et le développement d’autres pathologies sont des enjeux de santé publique. Il s’y ajoute un enjeu économique car le coût de la prise en charge de cette pathologie pèse sur le budget de sécurité sociale.

 

La clinique NASH : première structure hospitalière de prise en charge multidisciplinaire des patients atteints de stéatose métabolique en France

Voir la vidéo

Aussi, les équipes de l’AP-HP et de l’ICAN ont créé la clinque NASH pour proposer aux malades un parcours de soins innovant, pluridisciplinaire et personnalisé. Ce parcours a pour objectif d’anticiper et d’intercepter les complications de la NASH (athérosclérose précoce, hypertension artérielle, diabète…) et de proposer des soins personnalisés à chaque patient en prenant en compte son phénotype clinique, son histoire personnelle et son environnement pour s’assurer de la meilleure observance possible des recommandations médicales. L’IHU-ICAN a mis à disposition des ressources humaines dédiées (1 médecin et 1 infirmier) ainsi que son centre d’investigation clinique, et a offert les conditions nécessaires à la construction de ce parcours grâce à son approche transversale et pluridisciplinaire des maladies du cardiométabolisme et de la nutrition.

Aujourd’hui, plus de 200 patients ont déjà pu en bénéficier. Le parcours patient est simplifié et unifié dans le cadre d’une hospitalisation de jour dans les services d’hépato-gastro-entérologie et de nutrition de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Divers spécialistes médicaux (hépatologue, radiologue, cardiologue, diététicien, diabétologue, chirurgien…) sont mobilisés afin de réaliser les examens nécessaires à l’établissement d’un phénotype et d’un diagnostic de précision avec une évaluation du risque hépatique et cardiométabolique.  Pour un meilleur accompagnement des patients, le circuit propose également une consultation d’éducation thérapeutique, essentielle pour une meilleure adhésion aux programmes thérapeutiques proposés.